JOURNAL D'ÉMOIS

samedi 13 mai 2017

histoires Histoire qui a le plus beau miroir

histoires Histoire, qui a le plus beau miroir

le plus vrai mirage de X dans l'urne

les plus belles promesses sans prouesses
sans prouesse nunca jamais


i know now on
que c'est la plus débectante menterie
c't'une une olympique sans sportif
qui fait la belle dans les médias aux 4 ans
versus versus versus
viVace dédicace
la plus époustouflante façon de dire
oui oui, ii aa ii aa
 enfin, mirage sorti de cage


une ville 

un chien 
un pays partage
miracle de fougue

        force 
foi crue
sans dogme les psaumes se chantent
métissés mêlés aux us et costumes de rue

enfin y'é about time (bis)
it's tard mais pas trop tôt (bis)


quoi pour vrai, enfin mainteNoW
le faire taire ce non austère
prendre notre dû
cette planète Kébek
ces km carré portés jadis par les Portages


le faire crier pardon mononc

pour ces milliers de rituels assassinés
au cœur de l'âme

le faire taire ce non austère
prendre notre dû

volé par le fédérant royal navigue
par les clergés soutanes fatigue
ces imposteurs aux longs pénis penchés
dans les annales de nos enfants

à nous en déraciner la trappe
la chasse 
et pêcher sans confesse
ici et là pour tout partout
all of It, all of Us rapted signed confédérant


vous dépotoirs arrivés par navire
clergé gourmands liés aux monarques
vous, minuscules missionnaires
à genou pour une pipe (bis)
vous avez fait hurler
puis avez enfermé dans le mutisme
beaucoup trop de flammes
de Femmes d'Hommes et d'Enfants Chaman


indeed indeep in fact
you'r all craps fucked up
in my assoles memories

but hate is not the frame we drink
and the fame we check for

on préfère cracher vos laiteuses mictions
vos paramètres en forme de dogme
que d'inscrire une histoire de trinité

en forcast morne-météo at sunday 10 oclock
pour en-doucir puis endormir
de vos politiques infâmes et cruelles
les enfants qu'avant de violer milles fois
vous avez soi-disant épouillés, rasés, mis nus en vous branlant
dans des douches froides chaque fois qu'ils voulait parler
les Sons sensés des Premières Nations
car mais depuis d'ors et déjà
interdire le jouir pour les jaculatoires
-aura fabriqué- depuis des siècles
rien de moins que d'horribles monstres

aux vœux trop chastes pour leurs queues leu leu

même votre satan que vous sortez cacher en chair
pour nous faire peur depuis des siècles
ne voudra de vous
ni hiers ni demains 

pour ce que vous aurez,
avez et continuez de faire
vous serez enjambés à vos faix et pestes
salopards de la pire espèce
les Premières Nations n'ont plus le temps
de vous haïr car oui, ô que oui
Tempus Fugit la Terre tousse, les langues se meurent (bis)
Rouge Veines, Rouge Mère 
Montagnes, Mers
sans trahir, mentir, tricher
mettre notre pied dans la porte de votre Histoire


Pour ouster l'étrange sadique 

qui porte la voix
le pouvoir 

et prendre notre parole
en multicolors
faire Bleu Pays Propre
-demain midi-
pile poil heure d'arrivée à l'agenda
Et pour ça,
Ti-Poil va se réchauffer hors de sa tombe
sortir fêter avec le Vent des Quatre Souffles

Non, Nenni, nous ne perdrons le Nord,
ni ne vendrons Gaspésie encore ou Anticosti
pas plus que gros dragons de fer ne pipelineront
les Veines de Mère Terre

Paysage Habité paysage souverain
99 Foi versus versus versus 1 centième de fous affamés
trop riches pour partager
Sans trahir, mentir, tricher, je me love en cuiller
dans des pouraimes qui tranchent la guerre des carcan mots
car ce n'est pas la langue ni la culture de l'autre R.O.C
qui est maudite ce n'est pas les green 
relishs inglish
qui trahissent nos désirs
mais plutôt le racisme de cette phrase sale
qui aura empêché le Sol de tourner en Domicile : 

"Maudits anglais" 

"Maudits anglais"  était la mauvaise cible
Quoi Cohen tu ne l'aimes pas ? Toi dans ton carcan unilingue
Avec ta haine et ton cran d'assis dans son divan
Comment faire en solo un pays, alors que tous ici maintenow forgent et sèment
qu'ils soient du village slang ou des glottes polyglottes
okay May day, Mai dire
t'étais ousté donc, car ni or ni bronze à couler ?
bof...oui, ii aa ii aa (=oui en Inuit)
muy bien carpe diem 

certes pour vrai en vrai
probablement que tu t'affaires

en train de désunir des souvenirs
qui disent Oui, qui disent Nenni

Oui Non Oui Non
buzy à fabriquer des chasses-mensonges
à manger par les yeux des croûtes mirobolantes
ici bien lacé, las, harnaché au trécarré
affairé à chopper à l'usine du salaire
quelques dollars désormais thésaurisés pour l'état
offerts, donnés, partis faire un creu austère chez les pauvres


okay May Day, asteur
histoires Histoire dis-moi qui a la plus belle urne à X, 
le plus beau miroir.

Dédié à #Manu Militari pour sa chanson Je me Souviens 
Dédié itou à notre poète Jean-Paul Daoust car depuis le spectacle "À la Croisée des Silences" de Cloé Sainte-Marie en novembre 2016,  "Tempus Fugit" les 132 odes latines qu'il a écrites, magistralement mises en musique 🎶 par Yves Desrosiers m'auront littéralement sortie d'une longue jachère. 

Ô moult merci 😊.

Ça m'a ramenée au Latin, à la recherche des langages, des sens et des milliers sons, 
à métisser les mots et la musique, stimulée à écrire plus encore, en mode Carpe Diem.

MiAm la viVre la vie. Merci Jean-Paul Daoust ;-)

Merci tout grand à cet homme discret
qui a témoigné des viols perpétués dans les collèges de frères
où l'on avait capturé les Enfants des Premières Nations



Aucun commentaire: